Magasin fermé du 11 au 31 janvier 2019

Le blog des Soeurs Macarons

  1. Histoire de nos chocolats maison

    Pour les amoureux de cacao, la Maison des Sœurs Macarons sera votre paradis sucré. Qualité et goût sont les maîtres mots de notre Maison artisanale.
    A travers nos créations chocolatées, nous travaillons et réinventons le cacao, tout en préservant les arômes de celui-ci pour confectionner des gourmandises qui deviendront vos péchés mignons.

    Maison des soeurs macarons

    Le cacao est une matière première rare et coûteuse, cultivée principalement sur 3 continents : Amérique, Afrique et Asie. Sa qualité est influencée par la variété utilisée, l’environnement dans lequel l’arbre se développe, et le savoir-faire des hommes qui le transforme.
    Avant de se transformer en chocolat, le cacao suit un long processus pour devenir du chocolat : de la plantation au séchage, en passant par la torréfaction, le broyage et le moulage, le processus compte pas moins de 13 grandes étapes.

    Passion et savoir-faire

    Pour vous présenter au quotidien de délicieux bonbons de chocolat de qualité, nous allions la passion du métier, le savoir-faire traditionnel et une sélection rigoureuse des ingrédients. Derrière notre quête d’excellence, se cache une équipe passionnée et innovante qui mêle textures et saveurs pour le plus grand bonheur de vos papilles.

    Le maintien du savoir-faire traditionnel et la fabrication artisanale sont une priorité.
    Les bonbons de chocolat sont donc réalisés avec les techniques artisanales, cela plusieurs fois par semaine, en fonction de la demande, pour vous garantir des produits savoureux, gourmands, frais et de qualité.
    Dans notre atelier de confection, la patience et la minutie sont de rigueur pour concevoir des enrobages et des décors sophistiqués. Une attention particulière est portée à chaque étape de fabrication pour vous offrir des chocolats aussi beaux que bons qui sauront vous combler.

    La qualité et la rareté des ingrédients sont indispensables pour nos créations. C’est pourquoi la maison s’approvisionne exclusivement avec des matières premières nobles. Nous sélectionnons les meilleurs producteurs de chocolats, qui veillent au respect de l’environnement, tel que Valrhona. Cela nous permet de travailler les cacaos les plus rares au monde, notamment ceux d’Amérique du Sud (Venezuela, Pérou et Belize), d’où le goût unique et intense de nos bonbons au chocolat.

    Vous retrouverez dans notre boutique diverses douceurs chocolatées: réalisations pralinées, ganaches etc. Vous y trouverez à coup sûr votre bonheur.

    Le chocolat praliné que nous utilisons est fabriqué dans le respect de la tradition ancestrale, il suit un processus nommé « sablage ». Celui- ci consiste à faire cuire ensemble les fruits secs (l’amande, la noisette etc.) et le sucre pour obtenir un praliné très fruité. Chaque fruit sec est soigneusement sélectionné, ce qui confère à nos produits une qualité exceptionnelle. Nous vous proposons donc des pralinés au sésame, à la cacahuète, noix de coco, amande, noisette, noix de Pécan et pistache, afin de varier les plaisirs et d’accompagner toutes vos occasions.

    Issus de différentes cultures, les chocolats grands crus (noir, lait, blanc) nous permettent d’élaborer différents types de produits aux multiples saveurs : doux, fruité, acidulé, épicé, frais, fondant ou croquant.

    La qualité, valeur centrale de notre maison, nous amène également à marier notre chocolat avec les meilleurs ingrédients : l’amande française, la pistache d’Iran et de Sicile, la noisette du Piémont, ou encore la pulpe de Mirabelle de Lorraine, pour vous procurer une expérience gustative inédite.

    Rendez-vous dans notre confiserie / chocolaterie pour découvrir toutes nos créations artisanales chocolatées : ballotins de chocolat et écrins, pâte à tartiner maison originale et éclats de macarons, rochers chocolat lait / noir ou blanc praliné et éclats, bergamote confite finement enrobée, tablettes de chocolats noir / lait maison, bonbons de chocolats et bonbons pralinés, barres de chocolat, et autres friandises à savourer seul pour les plus gourmands ou à partager avec vos proches pour doubler le plaisir !
    Vous attendent également nos délicieux coffrets cadeaux chocolats à offrir ou à se faire offrir personnalisables ou déjà confectionnés tels que la boîte gourmande « Ecrin de Chocolats ». Cette dernière contient une sélection de chocolats issus des meilleurs crus de cacao, d’ingrédients nobles et rares.

    Notre équipe vous accueillera avec grand plaisir et sera à votre écoute pour vous conseiller et faire de votre visite, un moment gourmand inoubliable.

    D’exquis petits plaisirs à croquer au quotidien et en toutes occasions pour les gourmets en quête de saveurs, mais toujours avec modération.

    Lire plus »
  2. Histoire de la Bergamote

    Diaporama sur la fabrication de la bergamote, spécialité de Nancy depuis le XIXe siècle.

    Qualité et réputation attribuées à l'origine géographique
    La Bergamote de Nancy
    garantie d'un lien entre un produit et son territoire d'origine
    Pourquoi choisir un produit IGP ?
    • Ce sont les seuls garantis et reconnus par l'Etat
    • Ils garantissent des aliments de qualité et typiques
    • Ils font parti de notre patrimoine alimentaire
    • Ils permettent de maintenir les emplois dans les zones rurales
    IGP: Indication Géographique Protégée
    Signe officiel de la qualité et de l'origine
    Une garantie officielle pour les consommateurs
    L'indication géographique protégée désigne un produit dont les caractéristiques :
    -sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation
    -Un mode de production et élaboration selon un cahier des charges stricts
    C'est un signe européen qui protège le nom du produit dans toute l'Union européenne

    Les signes "officiels", ce sont:
    • une démarche collective et volontaire émanant de producteurs.
    • des conditions de production strictes validées par l'Etat.
    • des contrôles réguliers réalisés par des organismes indépendants agréés par l'Etat.

    La première confiserie labélisée IGP en France

    Après avoir obtenu en 1993 le "Label Régional Lorraine", la Bergamote de Nancy a été certifiée IGP.
    La bergamote de Nancy IGP c'est l'assurance d'une qualité constante et le plaisir de déguster une confiserie originale. N'hésitez plus, goutez-les !

    Spécialité de Nancy depuis 1857, sa notoriété a franchi les portes de la ville pour s'étendre en France et au-delà...
    La fabrication artisanale et la recette inchangée de la Bergamote de Nancy vous garantissent un goût unique comme autrefois !
    Délicatement parfumée, d'une teinte ambrée, la Bergamote de Nancy est une confiserie très raffinée.

    L'origine botanique

    Le bergamotier, arbre de la famille des rutacées, est aujourd'hui principalement cultivé dans la région italienne de Calabre.
    Son origine est incertaine, pour certains botanistes, il serait issu d'un croisement entre une orange amère et un citron vert; pour d'autres, ce serait un hybride apparu accidentellement à partir d'un citronnier.
    L'essence naturelle est extraite de l'écorce du fruit de bergamotier.
    Cette essence est utilisée dans la parfumerie, la cosmétique, le thé et bien sûr, pour créer la délicieuse saveur de la bergamote de Nancy.

    Pourquoi la bergamote à Nancy ?

    C'est dans l'ouvrage "Le cannaméliste Français" de Gilliers, chef d'office du roi Stanislas, que l'on trouve la 1ère mention de l'usage de l'essence de bergamote en Lorraine. Mais la révolution française et le blocus du sucre imposé par les anglais à Napoléon donne un coup d'arrêt à l'usage de l'essence de cet agrume et de l'industrie de la confiserie. Il faudra attendre l'arrivée du sucre de betterave pour relancer cette activité.
    C'est en 1857 que le confiseur Jean Frédéric Godefroy Lillich énoncera dans sa forme définitive le principe de fabrication de la Bergamote de Nancy, à savoir un sucre cuit parfumé à l'essence de bergamote.

    Son histoire

    Les Grandes Dates de l'histoire de la Bergamote de Nancy

    C'est Gilliers, en 1751, chef d'office du Roi Stanislas qui fait usage pour la première fois de l'essence de bergamote dans une recette de pastille à la bergamote, pour donner du goût et parfumer l'haleine, le chef de cuisine sait satisfaire son maître, très friand d'un "sucre d'orge à la bergamote".

    Mais le blocus du sucre pendant la Révolution Française donne un coup d'arrêt à l'usage de l'essence de cet agrume et de la confiserie.Il faudra attendre l'arrivée du sucre de betterave pour relancer cette activité.

    C'est alors en 1857, que le confiseur Godefroy LILLIG sur l'idée d'un ami parfumeur marie l'essence de bergamote au sucre cuit et donne au bonbon sa forme carrée.

    Lire plus »
  3. Histoire de la Mirabelle

    La Mirabelle est le fruit du mirabellier, une variété de prunier, d’où son surnom de « petite prune ». Dérivé du latin « mirabilis » qui signifie « belle à voir » sa couleur dorée rend les vergers gourmands en été.
    Juteuse et sucrée, elle compte de nombreux bienfaits.

    Histoire de la Mirabelle

    Attendue chaque année avec impatience, la Mirabelle, fruit d’or de la Lorraine, se déguste tous les étés depuis le XVème siècle.
    C’est à cette époque que le duc René 1er, revenu de croisade avec quelques mirabelles, implante ses vergers autour de Metz.

    Les sols argileux et les températures de la Lorraine permettent à ce fruit de s’épanouir pleinement. En effet, les sols argileux se gorgent de pluies tombées à l’hiver et au printemps puis redistribuent cette eau aux Mirabelles l’été. Les températures maximales en été dépassent rarement les 25°C et les nuits sont fraîches, ce qui permet à la Mirabelle de se développer dans des conditions optimales. Ce climat variable est l’association parfaite qui procure à la Mirabelle son parfum léger, sa peau fine et sa pulpe à la fois juteuse et sucrée.

    Longtemps laissés à l’abandon, les mirabelliers font aujourd'hui partie du patrimoine culturel Lorrain.

    En effet, dès le début du XXI siècle, une épidémie de phylloxéra touche sévèrement l’ensemble des vignobles lorrain. A cela s’ajoute la Première Guerre Mondiale, qui a un impact considérable dans la région. Les paysans prennent alors la décision de planter des mirabelliers à la place des vignes. Les vergers s’étendent de façon spectaculaire jusqu’à la seconde Guerre Mondiale qui viendra ralentir cet essor. Ne produisant plus aucun fruit, en 1988 deux cent jeunes producteurs se mobilisent pour planter 5 000 hectares dans le but de relancer à la fois la production et la consommation de cette délicieuse gourmandise.
    Moins de 10 ans plus tard, le pari est réussi. Les plantations fleurissent et apportent à nouveaux des fruits frais.

    L’appellation « Mirabelles de Lorraine » est réglementée. En 1996 la Mirabelle de Lorraine obtient le label IGP : Indication Géographique Protégée, un gage de qualité qui fait d’elle le premier fruit français labellisé. Ce label garantit la protection du nom « Mirabelles de Lorraine » au niveau européen, ainsi que l’origine du fruit et tous ses savoir-faire traditionnels.
    En 1999 est obtenu le Label Rouge qui est la garantie officielle d’une qualité supérieure. Délivré par le Ministère de l’Agriculture, il garantit des tests de traçabilité à tous les niveaux et est régulièrement contrôlé.

    La production de Mirabelles

    La Lorraine est la région qui produit le plus de Mirabelles, elle représente à elle seule 80% de la production mondiale en 2020.
    Il existe plusieurs variétés de Mirabelles :

    • La Mirabelle de Lorraine qui fait l’objet d’une indication géographique protégée;
    • La Mirabelle de Nancy;
    • La Mirabelle de Metz.

    Pour le bon développement de ces arbres fruitiers, tous doivent être espacés de 8 à 10 mètres. Il est alors possible de planter 200 arbres par hectare. En Lorraine, c’est 1000 hectares qui sont dédiés à l’exploitation du mirabellier.

    La saison des mirabelles est très courte. C’est en avril que la floraison débute et que les premières fleurs apparaissent, laissant ainsi les arbres se vêtir d’une couleur blanche, qui deviendra de plus en plus proche de la couleur jaune / or lorsque le fruit atteindra sa maturité, aux alentours d'août et ce jusqu’à fin septembre.

    La consommation de Mirabelles

    Les Mirabelles sont toujours cueillies « mûres ». Leur peau doit être fine et bien tendue. Elle peut être recouverte de petites taches rousses, c'est le signe d’une cueillette à maturité, d’un fruit savoureux et juteux.
    La récolte se fait généralement à la main, mais il existe une seconde façon de procéder : la technique qui se nomme « hocher les fruits » consiste à secouer les branches de l’arbre pour en faire tomber les fruits mûrs.

    La mirabelle se consomme mûre avec une chair juteuse et sucrée. Coupée en deux, son noyau doit se détacher facilement.
    Après cueillette, ces petits fruits gourmands du terroir peuvent être consommés sous plusieurs formes : en fruit frais, en confiture, en tarte, en compote, en sirop, en liqueur, en eau-de-vie etc. Faible en calories et savoureux, ce fruit délicatement parfumé est gorgé de vitamines C, vitamines E qui sont de puissants antioxydant assurant la protection des cellules de notre corps. Ce fruit est également riche en bons glucides, en eau et en fibres.
    La Mirabelle se retrouve sur les étals de nombreux producteurs et commerçants pour vous faire plaisir durant les festivités estivales.
    Dans vos recettes sucrées ou salées, la Mirabelle sera toujours un exhausteur de saveurs. Ce petit fruit est à déguster sans modération par les gourmands pour un moment de fraîcheur.

    Très délicate, la mirabelle doit être consommée rapidement après l’achat. Elle se conserve entre 3 et 5 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

    Idée recette facile :

    Notre cake Mirabelles

    Clafoutis Mirabelles et amandes Françaises effilées pour 4 personnes.

    Ingrédients :

    • 1 grand verre de lait
    • 3 cuillères à soupe de farine
    • 3 cuillères à soupe de sucre
    • 2 œufs
    • 350 grammes de Mirabelles en oreillons
    • 50 grammes d’amandes Françaises effilées

    Dans un saladier, mélangez le lait, la farine et le sucre. Dans un second saladier mélangez les œufs.
    Incorporez les œufs dans votre première préparation. Ajoutez-y ensuite les Mirabelles en oreillons.

    Disposez le tout dans un plat à four et laissez cuire votre clafoutis durant 45 minutes à 180°C.
    Parsemez les amandes effilées au-dessus de votre clafoutis 5 minutes avant la fin de cuisson.

    Réservez votre pâtisserie au réfrigérateur jusqu’au moment du goûter ou du dessert, régalez-vous !

    Laissez votre imagination vous guider pour concocter de nouvelles recettes telles qu’un crumble ou une tarte à la Mirabelle pour un moment gourmand. N’hésitez pas à y associer nos amandes Françaises et nos pastilles de chocolat disponibles dans notre confiserie pour un résultat encore plus surprenant !
    Partagez vos meilleures recettes avec nous sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #MaisonDesSoeursMacarons.

    Venez également découvrir dans notre confiserie nos spécialités à la Mirabelle de Lorraine : notre incontournable spécialité Maison la Perle de Lorraine avec son cœur d’eau-de-vie Mirabelle, nos pâtes de fruits, guimauves et chocolats saveur Mirabelle.

    Lire plus »
  4. La Bergamote de Nancy Label IGP

    Extrait de la chaine France 3, septembre 2022

    Lire plus »
  5. Le Macaron mis à l’amande

    Extrait de la chaine France 5Mars 2022

    Lire plus »
  6. Les Echappées Belles en Lorraine !

    Extrait de la chaine France 5Avril 2019

    Lire plus »
  7. On refait nos régions de Julien Sellier

    Le 22 Avril 2022, RTL un podcast parlant du macaron.

    Notre atelier a été mentionné entre 9 minutes 25 secondes et 12 minutes 33 secondes:
    https://www.rtl.fr/programmes/on-refait/7900147392-on-refait-nos-regions-du-22-avril-2022

    Lire plus »
  8. Le macaron

    Le 19 juin 2022, la radio France Inter parle dans son podcast "On va déguster" des macarons.

    Notre atelier a été mentionné de 9 minutes 35 secondes à 11 minutes 30 secondes :
    https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/on-va-deguster/on-va-deguster-du-dimanche-19-juin-2022-3937908

    Lire plus »
  9. Découvrez la fabrication de la bergamote

    Diaporama sur la fabrication de la bergamote, spécialité de Nancy depuis le XIXe siècle.

    Qualité et réputation attribuées à l'origine géographique
    La Bergamote de Nancy
    garantie d'un lien entre un produit et son territoire d'origine
    Pourquoi choisir un produit IGP ?
    • Ce sont les seuls garantis et reconnus par l'Etat
    • Ils garantissent des aliments de qualité et typiques
    • Ils font parti de notre patrimoine alimentaire
    • Ils permettent de maintenir les emplois dans les zones rurales
    IGP: Indication Géographique Protégée
    Signe officiel de la qualité et de l'origine
    Une garantie officielle pour les consommateurs
    L'indication géographique protégée désigne un produit dont les caractéristiques :
    -sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation
    -Un mode de production et élaboration selon un cahier des charges stricts
    C'est un signe européen qui protège le nom du produit dans toute l'Union européenne

    Les signes "officiels", ce sont:
    • une démarche collective et volontaire émanant de producteurs.
    • des conditions de production strictes validées par l'Etat.
    • des contrôles réguliers réalisés par des organismes indépendants agréés par l'Etat.

    La première confiserie labélisée IGP en France

    Après avoir obtenu en 1993 le "Label Régional Lorraine", la Bergamote de Nancy a été certifiée IGP.
    La bergamote de Nancy IGP c'est l'assurance d'une qualité constante et le plaisir de déguster une confiserie originale. N'hésitez plus, goutez-les !

    Spécialité de Nancy depuis 1857, sa notoriété a franchi les portes de la ville pour s'étendre en France et au-delà...
    La fabrication artisanale et la recette inchangée de la Bergamote de Nancy vous garantissent un goût unique comme autrefois !
    Délicatement parfumée, d'une teinte ambrée, la Bergamote de Nancy est une confiserie très raffinée.

    L'origine botanique

    Le bergamotier, arbre de la famille des rutacées, est aujourd'hui principalement cultivé dans la région italienne de Calabre.
    Son origine est incertaine, pour certains botanistes, il serait issu d'un croisement entre une orange amère et un citron vert; pour d'autres, ce serait un hybride apparu accidentellement à partir d'un citronnier.
    L'essence naturelle est extraite de l'écorce du fruit de bergamotier.
    Cette essence est utilisée dans la parfumerie, la cosmétique, le thé et bien sûr, pour créer la délicieuse saveur de la bergamote de Nancy.

    Pourquoi la bergamote à Nancy ?

    C'est dans l'ouvrage "Le cannaméliste Français" de Gilliers, chef d'office du roi Stanislas, que l'on trouve la 1ère mention de l'usage de l'essence de bergamote en Lorraine. Mais la révolution française et le blocus du sucre imposé par les anglais à Napoléon donne un coup d'arrêt à l'usage de l'essence de cet agrume et de l'industrie de la confiserie. Il faudra attendre l'arrivée du sucre de betterave pour relancer cette activité.
    C'est en 1857 que le confiseur Jean Frédéric Godefroy Lillich énoncera dans sa forme définitive le principe de fabrication de la Bergamote de Nancy, à savoir un sucre cuit parfumé à l'essence de bergamote.

    Lire plus »
  10. L'histoire du Macaron de Nancy

    Pour en savoir un peu plus sur l'histoire du Macaron de Nancy.

    Le véritable Macaron de Nancy ? C’est le Macaron des Sœurs.
    Ce délicieux biscuit croquant meringué au cœur tendre et au goût d’amandes torréfiées est composé uniquement de sucre, de blancs d’œufs et d’amandes Françaises.
    La recette originelle de ces Macarons est un secret qui se garde précieusement. Depuis plus de deux siècles, ces gâteaux sont devenus un incontournable de la gastronomie Lorraine et du Patrimoine Lorrain.

    La Maison des Sœurs Macarons est la plus ancienne confiserie artisanale de Macarons à Nancy. Fondée en 1793, elle est l’unique détentrice du véritable secret de l’authentique recette des Sœurs Macarons à l’origine du Macaron de Nancy.
    L’entreprise est officiellement inscrite depuis 2012 aux entreprises du Patrimoine Vivant.

    Si certains savoir-faire des pâtissiers nancéiens peuvent être source de confusion, le véritable secret de l’authentique recette des Sœurs Macarons a été uniquement transmis à quatre familles depuis sa création. Cette recette est actuellement détenue par Nicolas Génot .

    La naissance du Macaron des Sœurs

    L’Histoire du Macaron commence à l’époque de la Renaissance à l’arrivée en France des pâtissiers Florentins de Catherine De Médicis.

    A cette époque, Catherine De Médicis épouse le Roi Henri II, de leur union naît Claude de France qui épouse le Duc de Lorraine Charles III. Ces derniers ont à leur tour une fille, Catherine de Vaudémont, qui fonde en 1624 une Abbaye au cœur de Nancy. Cette Abbaye deviendra en 1668 le Couvent des Dames du Saint sacrement de l’ordre des Bénédictines.
    Le monastère est un lieu où les règles sont très strictes, la consommation de viande est interdite. En conséquence, afin de pallier de potentielles carences alimentaires, les Sœurs confectionnent une grande variété de pâtisserie, dont le Macaron. A base d’amandes, riche en protéines végétales, ce biscuit constitue un équivalent gourmand à la viande.

    Le 5 avril 1792, suite à la suppression des congrégations religieuses, Marguerite Gaillot (Sœur Suzanne) et Marie Morlot (Sœur Marie-Elisabeth), se réfugient dans la maison familiale du docteur Gormand au 10 rue de la Hache à Nancy.
    Afin de participer aux frais de leur famille d’accueil et subvenir à leurs besoins, les deux Sœurs reprennent la confection des macarons selon la recette apprise au Couvent. Un délicat mélange de sucre, de blancs d’œufs et d’amandes françaises . Le secret de fabrication repose toutefois sur le mélange des ingrédients et sur une manipulation précise qui permettent d’obtenir cette texture à la fois croustillante et fondante.
    Ces macarons sont vendus sur place, au 10 rue de la Hache, puis sur les marchés, et grâce aux portes à portes.

    Fabrication des Macarons
    10 Rue des Sœurs Macarons, Enseigne Maison des Sœurs Macarons jusqu’en 1958. Immeuble par la suite, divisé en appartements
    1900 - Avertissement sur les boîtes Moinel relatif au risque de confusion
    Cuisson des Macarons Par M.Moinel
    2020 - 10 Rue des Sœurs Macarons

    Ces Macarons connaissent un grand succès et sont alors fabriqués par les Sœurs de manière permanente. Le surnom « Sœurs Macarons » est né.

    Au fil des années, le secret de ces fameux Macarons est transmis de génération en génération et le macaron devient une spécialité culinaire nancéienne incontournable. Aujourd’hui, ce secret est connu par seulement quatre familles. A ce titre, il est l’un des secrets de confection le mieux gardé de la gastronomie française.

    Généalogie de la transmission du secret

    Le secret de fabrication de ces délicieux biscuits est transmis de vive voix uniquement. Il n’y a aucun écrit.

    Dès 1808, Anne MARCHAL épouse MULLER est présente auprès des 2 religieuses au 10 rue de la Hache. Elle a été appelée pour les seconder (Sœur Suzanne étant souffrante) par sa tante Françoise MORLOT épouse MARCHAL (sœur de Sœur Marie Elisabeth). Anne est rejointe par son mari Nicolas MULLER

    Le commerce Des Sœurs Macarons (MAISON DES SŒURS MACARONS) et le secret de fabrication du célèbre macaron (origine du macaron de Nancy) seront transmis ensuite de génération en génération :

    • A partir de 1847 au fils des époux Anne MARCHAL/ Nicolas MULLER : Joseph Nicolas MULLER et son épouse Barbe ANTOINE
    • En 1859 à la petite fille des époux MARCHAL/MULLER, fille de Joseph Nicolas Muller : Olimpe MULLER et Louis Joseph VAGNER
    • En 1876 au petit neveu des époux Anne MARCHAL/Nicolas MULLER : la branche MOINEL : Nicolas Hector MOINEL et son épouse Jeanne PIERRAT
    • En 1903 à son frère : Alfred MOINEL et son épouse Marie Louise PROBST
    • En 1920 au fils d’Alfred et Marie Louise MOINEL : Georges Nicolas Joseph MOINEL et son épouse Jeanne Alphonsine MARTIN
    • En 1935 à Georges Eugène APTEL
    • En 1966 à Roger Gaston APTEL
    • En 1991 à Jean Marie GENOT
    • Depuis 2000 c’est Nicolas GENOT qui est détenteur du secret de fabrication du macaron des Sœurs, origine du macaron de Nancy et de la marque MAISON DES SŒURS MACARONS.

    Les récompenses obtenues : la renommée du Macaron des Sœurs bien établie et la réussite assurée, il était certain que Sœurs naîtrait bientôt la contrefaçon. C Macarons, pour se tenir à haute ’est ce qui arriva et ce fut la raison pour laquelle la Maison des ur du progrès, se vit obligée de prendre part aux diverses expositions culinaires durant lesquelles la confiserie fût distinguée de nombreuses fois pour ses Macarons.

    • 1908 : Médaille d’Or (Salon Culinaire des Tuileries, Paris);
    • 1909 : Diplôme d’honneur (Salon Culinaire des Tuileries, Paris);
    • 1909 : Grand Prix (Exposition Internationale, Nancy);
    • 1917 : Médaille d’Or (Exposition Universelle, Paris);
    • 1927 : Grand Prix (Exposition de l’Hôtellerie et du tourisme, Nancy);
    • 1937 : Médaille d’Or (Exposition des art s et techniques, Paris);
    Extrait de journaux concernant la Maison des Sœurs Macarons

    Le Macaron des Sœurs dans la presse : la célébrité du Macaron des Sœurs n’est pas uniquement régionale, l’authentique Macaron des Sœurs plus connu sous le nom de « Macarons de Nancy » détient une renommée dans la France entière. Cette renommée dépasse la frontière francophone. Plusieurs reportages et articles de presse ont ét é réalisés : France 2, France 5, BBC, presse régionale et nationale, Canard enchaîné, New York Times.
    L’adresse de la Maison des Sœurs Macarons est citée dans les principaux guides touristiques : Michelin, Routard, Gault & Millau , Petit Futé.

    Evolution du magasin à travers les années

    Vers 1920 Rue de la Hache
    Durant la seconde Guerre Mondiale Rue de la Hache Famille Aptel, Collection Particulière
    Année 1950 10 rue des Sœurs Macarons Avant le déménagement rue Gambetta
    1976, Famille Aptel jusqu'en 1991 puis depuis 1991, Famille Génot, 21 rue de Gambetta
    Actuellement, 21 Rue Gambetta Famille Génot
    Entre 1903 et 1919, 10 rue de la Hache, intérieur
    De 1993 à 2007, 21 rue Hache, Gambetta , Intérieur du magasin
    De 1993 à 2007, 21 rue Hache, Gambetta , Intérieur du magasin
    2020 - 21 rue Gambetta, Intérieur du magasin

    Avis aux amateurs - les fours des Sœurs Macarons -

    En 2019, l’appartement privé contenant les fours originels des Sœurs Macarons, fours inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, situé au 10 rue des Sœurs Macarons à Nancy (anciennement 10 rue de la Hache), a changé de propriétaire.

    Ces fours ne sont plus en activité depuis l’installation de Roger Aptel au 21 rue Gambetta à Nancy, adresse actuelle de la confiserie Maison des Sœurs Macarons.
    Roger Aptel emporta alors avec lui l’unique et secrète recette des Macarons transmise par les Sœurs Macarons.
    Le 21 Rue Gambetta reste, encore aujourd’hui, l’unique lieu de confection de la recette originelle des Sœurs Macarons transmise de génération en génération.

    A la suppression des congrégations religieuses, les deux Sœurs s’étant réfugiées au 10 rue de la Hache, la ville de Nancy voulu honorer un nom qui concourt au rayonnement de la ville. C'est pourquoi, en 1951, la ville de Nancy donna à une partie de la rue de la Hache le nom de « rue des Sœurs Macarons », reconnaissant ainsi, le succès de cette recette et le Macaron des Sœurs comme l’origine du Macaron de Nancy.

    Article dans l’Est républicain officialisant l’inauguration de la rue des Soeurs Macarons
    1993 - Jean-Marie Génot lors du bicentenaire du Macarons des Sœurs

    En 1993, année historique, la maison fête le bicentenaire de la création du Macaron des Sœurs.

    A cette occasion, les descendantes bénédictines des Sœurs Macarons du Couvent de Rouen visitent la Maison des Sœurs Macarons au 21 rue Gambetta.

    1993Les Sœurs Bénédictines et Jean Marie Génot, à l’extérieur du magasin…
    Puis à l’intérieur

    La confection des Macarons des Sœurs

    La fabrication des Macarons n’est pas une industrie, c’est un art millimétré, sa fabrication et sa cuisson demeurent secrètes.

    L’Histoire du Macaron commence à l’époque de la Renaissance à l’arrivée en France des pâtissiers Florentins de Catherine De Médicis.

    La qualité des ingrédients est primordiale pour la réalisation de ces délicates pâtisseries. En effet, depuis toujours, les Macarons des Sœurs confectionnés exclusivement avec des amandes f sont rançaises cultivées agriculture raisonnée et des œufs frais . en L’essence d’amandes amères utilisées dans d’autres recettes n’est pas un ingrédient de la recette originale et n’est donc pas utilisée par la Maison. goût inimitable du Macaron, Cette encore jamais exigence de qualité assure le égalé depuis plus de 220 ans.

    Nicolas Génot élabore quotidiennement la fameuse pâtisserie de façon ; traditionnelle dans son atelier où il s’enferme, seul, pour préserver le secret. En effet, il est le seul à connaître les quantités nécessaires et le processus à suivre pour confec parfait tionner cette savoureuse gourmandise. Le suivi méthodique de cette recette ancestrale assure au macaron une texture et un visuel .
    Il veille également étape par étape à la conception d’un produit de qualité constante. Ce petit gâteau rond se doit en effet d'être finement craqueté et très moelleux.

    La confection des Macarons des Sœurs

    Le Macaron des Sœurs de Nancy est une spécialité nancéienne très célèbre et un fleuron de la gastronomie Lorraine. Les macarons sont vendus par douzaine Il existe donc des boîtes de 12, 24 et 36 Macarons.

    Les douzaines de Macarons sont vendues sur leur papier de cuisson.

    La dégustation du Macaron des Sœurs

    Le Macaron des Sœurs se distingue par ses craquelures régulières, son goût unique d’amandes grillées et sa texture légèrement meringuée.

    ©Damien Lafargue

    Les rançaises macarons de Nancy sont des pâtisseries gourmandes à consommer en toutes saisons, à tout moment de la journée et pour toutes occasions : déjeuners, goûters ou desserts. En plaisir quotidien, lors d’un repas en famille ou entre amis, ils raviront les papilles de chacun.

    Conservation : dans le bas du réfrigérateur, 10 à 15 jours. Les sortir environ 2 à 3 heures avant dégustation.

    En sachet : ils peuvent se conserver 1 mois dans le bas du réfrigérateur. Ouvrir le sachet environ 1 à 2 jours avant dégustation.

    De par sa composition exclusivement naturelle, le macaron est un bon indicateur climatique. Pour cause, lorsque le temps est humide, le macaron est moelleux. A l’inverse, lorsque le temps est sec, en l’absence de conservateur artificiel, le m acaron sèche et devient alors plus dur. Dans ce cas, il suffit alors de créer de l’humidité en mettant la plaque de macarons (côté papier) quelques minutes à la vapeur au éteint). Vous pouvez également mettre vo tre macaron au-- dessus d’une casserole d’eau bouillante (feu dessus de votre tasse de boisson chaude (café, thé, chocolat) quelques minutes ou secondes au microondes afin qu’il retrouve tout son moelleux naturel.

    Un goût délicieux et totalement inimitable.
    Un goût délicieux et totalement inimitable.

    Destinés à votre famille, vos amis ou pour vos cadeaux d’affaires, nos spécialités sont idéales pour ravir les gourmets et faire des heureux. Créez vos propres coffrets en associant nos délicieux Macarons avec les spécialités de Lorraine confectionnées par mirabelles.

    Rendez-vous dans notre boutique située 21 rue Gambetta pour découvrir ou reacaron des Sœurs. découvrir l’unique

    Lire plus »
Page